Publicité
LEO

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Souhaitez-vous apporter votre soutien à LEO ?

Alors désactivez le bloqueur pour le site de LEO ou bien faites un don !

 
  •  
  • Accueil du forum

    Labo de langues

    gegnerischer Rechtsanwalt/Kollege

    Sujet

    gegnerischer Rechtsanwalt/Kollege

    Commentaire

    Wie nennt ein Rechtsanwalt (« avocat ») vor Gericht einen (gegnerischen) Berufskollegen


    • in Kanada (gibt es einen Unterschied zwischen Bundesgerichten und Gerichten der Provinzen?)
    • in anderen Ländern, in denen vor Gericht Französisch gesprochen wird (insbesondere Frankreich, Belgien, Luxemburg und Schweiz)?


    « Mon éminent/érudit/savant ami/collègue/confrère » ?


    Zumindest auch in Kanada scheint es geboten zu sein, den gegnerischen Anwalt nicht unmittelbar anzusprechen, sondern stattdessen das Gericht : « Il semble que mon savant ami ait été incomplètement instruit. «  (statt : „Sie lügen ja das Gericht an!“).

    Auteur Kurt A. (1313470) 14 mar 22, 12:31
    Commentaire

    à mon avis :

    Cher confrère


    #1Auteur ymarc (264504) 14 mar 22, 13:20
    Commentaire

    mon confrère


    un adjectif n'est pas indispensable

    honorable, éminent...


    L'amitié n'a pas sa place à la barre

    La ligue (collègue), à mon avis, non plus, même s'il existe certainement de nombreux exemples.

    #2Auteur Retro loc (1325081)  14 mar 22, 13:25
    Commentaire

    On peut très bien interpeler l'avocat de la partie adverse avec "cher confrère" et argumenter "méchamment" à la Mélanchon.


    #3Auteur ymarc (264504) 14 mar 22, 14:06
    Commentaire

    Oui, quand je dis que l'adjectif n'est pas indispensable, il peut vite être pris comme une ironie acide.


    Il n'a pas échappé à mon éminent confrère que les aveux sont étayés par des pièces à conviction !

    #4Auteur Retro loc (1325081) 14 mar 22, 16:42
    Commentaire

    Je remercie mes savants amis des langues française et allemande pour leurs réponses qui ne valent toutefois – me semble t-il – que pour la France. Or, j'aurais aimé recevoir une réponse du Canada où (si je l'ai bien compris) il est d'habitude sinon de rigueur de suivre les usages britanniques et de traiter – sans la moindre ironie – un avocat adverse de "my learned friend" en anglais (bien qu'il semble exister une différence d’opinion quant à savoir si un avocat qui n'est pas nommé conseiller de la Reine mérite l’épithète "learned"). Il devrait donc y avoir un équivalent français.


    #5Auteur Kurt A. (1313470) 30 mar 22, 15:04
    Commentaire

    uniquement un équivalent québécois valable pour tout le Canada !?


    #6Auteur ymarc (264504) 30 mar 22, 15:33
    Commentaire

    Nicht nur vor den Gerichten in Québec kann und wird auf Französisch (und Englisch) verhandelt, sondern auch in anderen Provinzen (insbesondere in Neubraunschweig [Nouveau-Brunswick]) und natürlich vor Bundesgerichten; deshalb auch meine Frage, ob es zwischen den Gerichten in den verschiedenen Provinzen Unterschiede gibt.


    Jedenfalls im kanadischen Bundesparlament werden andere Abgeordnete mitunter als "learned friend" bezeichnet; dies wird dann in den Protokollen ["Hansard"] wie von mir (in #0) angegeben übersetzt; z. B. hier (M. Shawn Murphy, p. 1135: "mon érudit collègue" bzw. "mon savant ami"):


    http://www.noscommunes.ca/DocumentViewer/fr/3...



    #7Auteur Kurt A. (1313470)  30 mar 22, 17:00
     
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  
 
 
 
 
  transformé automatiquement en