Publicité
LEO

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Souhaitez-vous apporter votre soutien à LEO ?

Alors désactivez le bloqueur pour le site de LEO ou bien faites un don !

 
  •  
  • Objet

    le biais raciste

    Source

    Notre empathie envers les réfugiés ukrainiens révèle-t-elle un biais raciste?


    Depuis le début de l’invasion russe le 24 février dernier, plus de trois millions d’Ukrainiens ont fui les frappes et cherché refuge chez leurs voisins. Pologne, Roumanie, Slovaquie, Hongrie… les pays limitrophes ont accueilli les réfugiés traumatisés par la fulgurance de la guerre avec une exemplarité que personne ne peut nier. A la frontière polonaise, les réfugiés ukrainiens, majoritairement des femmes et des enfants, sont accueillis à bras ouverts par les forces de l’ordre, dispatchés dans des bus. En août dernier, à la frontière biélorusse, au moins 19 migrants sont morts de froid dans les forêts avoisinantes, repoussés par les garde-frontières. Des demandeurs d’asile de Syrie, d’Irak et d’Afghanistan qui tentaient de rejoindre la Pologne depuis la Biélorussie.

    https://www.lesoir.be/430906/article/2022-03-... 

    Commentaire

    Wie kann man, auf den folgenden Text aus der belgischen Zeitung Le Soir bezogen, den Ausdruck biais raciste übersetzen? Eventuell mit Voreingenommenheit?

    Auteurmars (236327) 12 Mai 22, 10:00
    Commentaire

    Nicht unter den Tisch fallen darf, dass es sich um unbewusstes Verhalten handelt.

    Ich meine, in dt. Texten wird der Begriff oft auf Englisch verwendet und dann erklärt.

    #1Auteurrourou (360510) 12 Mai 22, 10:29
    Commentaire

    In diesem speziellen Fall könnte man es mit "einseitig" übersetzen ...

    #2Auteurno me bré (700807) 12 Mai 22, 11:34
    Commentaire

    Entschuldige, mars, ich dachte, das wird ein WöBu-Eintrag.

    no me bré, einseitig sehe ich da nicht, kannst du das in einem Satz formulieren?

    Ich denke in Richtung Unsere Empathie ggü. den ukr. Geflüchteten offenbart einen / zeugt von einem unterbewussten Rassismus.

    #3Auteurrourou (360510)  12 Mai 22, 11:42
    Commentaire

    Pour voir là du racisme, il faut confondre refuge et émigration:


    La mise à l'abri est accomplie dès que le danger est écarté.

    L'émigration est accomplie une fois que le pays de destination est atteint.


    Traverser plusieurs pays en paix les uns après les autres ce n'est plus du refuge.

    Ca n'est pas du racisme "Ensemble de théories et de croyances qui établissent une hiérarchie entre les races, entre les ethnies."


    Il serait naturel de demander ses raisons à un Ukrainien , déjà en sécurité après son passage en Roumanie/Slovaquie/Hongrie, et qui continuerait à marcher jusqu'au Portugal ou jusqu'en Amériques.


    La traduction idéale restera donc très interrogative, voire ironique si le sujet pouvait le permettre. Il faut qu'elle reste une question.

    #4AuteurRetro loc (1325081)  12 Mai 22, 12:04
    Commentaire

    re #3, für einen Wöbu-Eintrag wäre das sicherlich nicht der richtige Vorschlag (höchstens als mögliche Ergänzung) ...

    ... hier in diesem Fall geht es - soweit ich sehe - darum, dass einerseits die aus der Ukraine Geflüchteten mit offenen Armen empfangen werden, während man andererseits die Grenzen für Flüchtige aus anderen Ländern so dicht gemacht hatte, dass diese haben elendiglich haben verrecken müssen (um es mal ganz drastisch auszudrücken) ...

    #5Auteurno me bré (700807) 12 Mai 22, 12:47
    Commentaire

    #3 Unsere Empathie ggü. den ukr. Geflüchteten offenbart einen / zeugt von einem unterbewussten Rassismus.

    Oui, mais pour moi ce n’est pas ‚unterbewusst‘ , au contraire …


    #4 Il faut qu'elle (la traduction) reste une question.

    Oui


    Gibt unsere Empathie für die ukrainischen Flüchtlinge nicht auch eine rassistische Sicht der Dinge/Sichtweise zu erkennen ?


    #6AuteurJohanna (236135)  12 Mai 22, 12:47
    Source

    evtl.: unterschwellig ?

    Commentaire

    Wird durch unsere Empathie für die ukrainischen Flüchtlinge ein unterschwelliger Rassismus sichtbar ?


    Offenbart unsere Empathie für die ukrainischen Flüchtlinge einen unterschwelligen Rassismus ?


    #7Auteurama-ryllis (1081929) 12 Mai 22, 12:55
    Commentaire

    Vielleicht auch:


    Offenbart unsere Empathie …....  eine rassistische Voreingenommenheit ?

    #8AuteurJohanna (236135) 12 Mai 22, 13:22
    Commentaire

    zu #3:


    rourou, als ich den Text in Le Soir gelesen hatte, schloss ich nicht aus, dass eine Erweiterung der Dico-Einträge zu biais zu prüfen wäre. Ich bin froh, hier bei „Deutsch gesucht“ nachgefragt haben, und werde bei einem eventuellen Neueintragsvorschlag auf eure Antworten eingehen. Einstweilen bin ich schon einmal für die bisherigen Antworten dankbar.



    #9Auteurmars (236327)  12 Mai 22, 13:35
    Commentaire

    Le biais dans le sens de" travers", "défaut" est d'un emloi rare en français (mE), je ne sais en Belgique, mais ce sens existe.

    #10Auteurpatapon (677402) 12 Mai 22, 14:40
    Commentaire

    Biais:


    B.− Au fig.1. Péjoratif

    a) Déformation, travers :

    4. Je ne sais même plus si je fus bien avisé d'écrire que ces doctrines purent, à leur époque, être utiles à notre pays, tant le biais qu'elles donnent aux esprits peut devenir redoutable. Gide, Journal,1934, p. 1209.

    b) Détour, subterfugeRecourir à des biais :

    5. ... je voudrais bien trouver un biais, une espèce de subterfuge, une manière de faux-fuyant pour ne pas me brouiller avec lui, ... A. Dumas Père, Halifax,1842, I, 8, p. 37.

    6. Cet homme courageux, qui possédait, par nature et par volonté, les vraies vertus d'un vrai soldat, détestait la perfidie, les compromis de conscience, tous les biais, toutes les lâchetés. Il avait senti que son devoir était de parler, de ne pas laisser accuser un innocent. P. Bourget, Le Disciple,1889, p. 226.


    2. Non péj.

    a) Moyen de résoudre un problème, issue. Chercher, inventer, trouver un biais; une situation sans biais; prendre un biais (une bonne tournure).

    b) Côté, aspect, point de vue sous lequel une chose se présente :

    7. Mais de ce que les choses ont diverses qualités, l'âme plusieurs biais et inclinations, l'homme classique n'en sent que davantage la nécessité de ne point se livrer aux ténèbres de la conscience intérieure... Massis, Jugements,t. 2, 1924, p. 49.

    c) Par le biais de. Sous l'aspect, du point de vue de. Aborder une étude par le biais de la linguistique, de la sociologie.



    On serait dans le B a) 4

    #11AuteurRetro loc (1325081) 12 Mai 22, 15:12
    Commentaire

    #10 Oui, patapon, j‘y avais pensé.

    biais dans le sens de « un travers ». C’est sûrement une piste.


    Je me suis plutôt laissée orienter par le Robert qui dit ‘biais – aspect, point de vue, côté’ 

     


    Notre empathie ……. révèle un travers raciste ???

    Tomber dans le travers du racisme - auf die schiefe Bahn des Rassismus geraten  ???


    Bon courage à mars pour synthétiser toutes ces propositions !

     

    #12AuteurJohanna (236135) 12 Mai 22, 15:51
    Commentaire

    In der Messtechnik ist biais (engl. bias) eine Fehlerquelle, die einen Wert verfälscht, also immer auf eine Verfälschung hinweist. Im übertragenen Sinn ist es hier m. E. als Tendenz oder Hang zu verstehen.


    #13Auteurhannabi (554425) 12 Mai 22, 19:01
    Source

    Ausgangssatz "Notre empathie envers les réfugiés ukrainiens révèle-t-elle un biais raciste?"



    Commentaire

    Wie würden denn die französischen Muttersprachler den Stil des Ausgangssatzes beschreiben ?


    (Für mein Gefühl - wobei diese Bemerkung wohl Anlass sein könnte für eine lebhafte politische Diskussion, die ja zu vermeiden ist - für mein Gefühl ist die Frage nämlich falsch gestellt.

    M. E. merkt man am Zuzug der Ukrainer, wieviel leichter Menschen aus dem eigenen Kulturkreis zu integrieren sind, als Menschen, die aus wirklich fremden Kulturen kommen.

    Und es ist möglicherweise schwer, für eine schräge Frage eine weniger schräge Übersetzung zu finden.)




    #14Auteurama-ryllis (1081929) 13 Mai 22, 09:52
    Commentaire
    Tu as raison : c'est l'antipathie evers les non-ukrainiens qui révèle un travers raciste.
    #15Auteurpatapon (677402) 13 Mai 22, 10:26
    Commentaire

    Ca n'a pas grand'chose à voir avec la race, simplement avec la raison d'être là:


    [ Une jeune femme avec un enfant sur chaque hanche, dont le mari est mobilisé et se bat, qui se présente aux portes du pays immédiatement limitrophe (tout en souhaitant vite rentrer chez elle) est a priori une réfugiée.


    Un jeune homme qui se présente aux portes d'un pays éloigné du sien, après avoir traversé plusieurs autres pays en paix (et qui ne souhaite pas vraiment rentrer chez lui) est a priori un émigrant.


    C'est valable dans toutes les directions. Un Syrien ne sera pas accueilli de la même manière au Liban ou en Inde ou en Thaïlande. C'est une question de distance géographique, pas de différence génétique 


    NB:

    Ce qui est valable pour les pays, l'est aussi pour les domiciles:

    Une victime de violences conjugales à Munich qui se présente chez son voisin d'immeuble, pourtant jusque là inconnu, pour s'y abriter en urgence, ne sera pas reçue de la même manière que si elle frappe à la porte d'un appartement, tout aussi inconnu, à Hambourg ou Berlin. Et ce ne sera pas du racisme anti-bavarois !]


    Le titre de l'article est une question, dont la réponse est non. La traduction doit conserver ce questionnement / ce doute.

    Je trouve le mot biais bien choisi puisqu'il est ambivalent, péjoratif ou pas.

    Dans un sens c'est une faute de la part de celui qui ressent du racisme. Dans l'autre sens, celui de l'angle de vue, c'est une faute de la part de celui qui voit mal, qui voit du racisme là où il n'y en a pas.

    Je ne crois pas trouver un seul mot allemand qui retranscrive à la fois le mauvais sentiment et la mauvaise vision.





    #16AuteurRetro loc (1325081)  13 Mai 22, 11:11
    Commentaire

    à mon avis, l'adjectif "unterschwellig" est tout aussi ambigu

    #17Auteurama-ryllis (1081929) 13 Mai 22, 11:41
    Commentaire

    Voreingenommenheit würde mir in dem Kontext auch als akzeptable Übersetzung erscheinen.


    #18Auteurhannabi (554425) 18 Mai 22, 17:44
    Commentaire

    Ich bin froh, meine Frage in diesem Faden gestellt zu haben, und danke allen, die sich an der Diskussion beteiligten, die zu einem reichhaltigen sprachlichen LEO-Dokument wurde. 

    Johanna m’a souhaité „bon courage pour synthétiser toutes ces propositions“, und Retro loc stellte für sich fest: „Je ne crois pas trouver un seul mot allemand qui retranscrive à la fois le mauvais sentiment et la mauvaise vision.“ 

    Ich will mich trotzdem nicht um einen denkbaren Dico-Eintrag drücken und komme dann wohl auf meine schon im Kommentar zu #0 geäußerte Idee „Voreingenommenheit“ zurück, die Johanna in #8 nicht ganz verwarf und zu der hannabi in #18 abschließend meinte: Voreingenommenheit würde mir in dem Kontext auch als akzeptable Übersetzung erscheinen.“


    #19Auteurmars (236327) 21 Mai 22, 10:05
    Commentaire
    Je comprends "biais" comme " travers" (Fehler serait trop fort) mais Voreingenommenheit, plus neutre est une bonne solution.
    #20Auteurpatapon (677402) 21 Mai 22, 11:39
    Commentaire

    #20 +1

    #21Auteurarnaud briand (683157) 21 Mai 22, 18:18
    Commentaire

    x

    #22AuteurJige (1355104)  22 Mai 22, 14:49
     
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  
 
 
  • Pinyin
     
  • Clavier
     
  • Caractères spéciaux
     
  • En phonétique
     
 
 
:-) transformé automatiquement en 🙂